Nos boursiers 2017

Aude Gilquin

Infirmière - Coordinatrice de soins en oncologie

« Mise en place d’une consultation de sexologie pour les patients atteints d’un cancer du sein et création d’un feuillet informatif »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), « la santé sexuelle fait partie intégrante de la santé, du bien-être et de la qualité de vie dans leur ensemble ». Il est donc du devoir du soignant de tenir compte de cette dimension.

Dans ma pratique d’infirmière coordinatrice pour la Clinique du Sein, je suis régulièrement interpellée par des patients confrontés au cancer du sein, pour des questions d’ordre sexuel ou parce qu’ils rencontrent des difficultés de ce type suite à la maladie et ses traitements. Ces interpellations sont souvent informelles et ne proposent pas toujours le cadre adéquat.

Diverses recherches issues de la littérature confirment, d’une part, qu’un nombre important de ces patients souffre d’une altération de leur intimité et de leur sexualité, liée à la maladie et ses traitements. Il apparaît que toutes les composantes de la sexualité peuvent être altérées : intentions, désir, excitation, orgasme, satisfaction sexuelle et capacité d’intimité, etc.

D’autre part, ces études indiquent que plus de la moitié des patients interrogés et présentant un cancer du sein estiment ne pas avoir été suffisamment informés des effets du cancer et de ses traitements sur la sexualité. Il faut dire que l’objectif premier des malades est de guérir. Par la suite, ils n’osent souvent pas aborder ces questions de sexualité par peur d’être incompris. Plus des deux tiers des personnes interrogées souhaiteraient d’ailleurs pouvoir en parler à un spécialiste de la relation conjugo-sexuelle plutôt qu’à leur oncologue. Le rôle de ce dernier est davantage de les orienter vers une aide qualifiée.

Grâce au soutien de la Fondation Saint-Luc, nous avons le projet pluridisciplinaire de prendre en charge les difficultés sexuelles liées au cancer du sein et à ses traitements. Nous souhaitons créer une brochure d’information pour les patients, qui reprendraient les principaux effets de la maladie sur l’intimité, et leur proposer un accompagnement professionnel de ces difficultés grâce à des consultations sexologiques.

Le projet de Aude Gilquin :

Infirmière Coordinatrice de soins en oncologie