Nos boursiers 2015

Dr Alisson Slimani

Service de pathologie cardiovasculaire

« Résoudre les mystères de la sténose aortique pour mieux la traiter »

La sténose aortique, c’est-à-dire le rétrécissement de l’aorte, est un problème de santé publique majeur : il s’agit de la pathologie cardiaque la plus fréquemment rencontrée dans les pays industrialisés. Elle touche environ 3% de la population âgée de plus de 75 ans. Son incidence croissante est expliquée par le vieillissement de la population et son pronostic est grevé d’une mortalité importante en l’absence de traitement.

Il s’agit d’un rétrécissement de la valve aortique par du calcium, ce qui constitue un obstacle à l’éjection du sang par le ventricule gauche et qui peut, à la longue, provoquer un essoufflement, une angine de poitrine et une syncope.
Il s’agit d’une maladie évolutive dont trois stades sont connus : la sténose aortique discrète, modérée et sévère. Il y a peu, une nouvelle entité a été décrite au sein des sténoses aortiques sévères : la sténose aortique à bas gradient paradoxal.

Le degré de sévérité, les mécanismes physiopathologiques qui sous-tendent cette entité, ainsi que sa prise en charge thérapeutique font actuellement débat. Mon but est de fournir un point de vue complet sur cette pathologie pour résoudre la controverse, optimaliser la prise en charge des patients (traitement médical ou chirurgie ?) et évaluer leur pronostic vital.

L’originalité de l’expérimentation est l’approche globale que nous réaliserons par différentes techniques d’imagerie comme l’échographie cardiaque au repos et à l’effort, le scanner et la résonance magnétique cardiaque.