Nos boursiers 2020

Dr Inès Dufour

Service de médecine interne

« Mieux comprendre les maladies rénales génétiques afin d’améliorer leur prise en charge »

Les maladies rénales génétiques constituent un groupe hétérogène de maladies rares transmises de manière héréditaire, qui conduisent à la destruction progressive et irréversible des reins. Ces maladies sont responsables d’environ 10% des cas d’insuffisance rénale terminale chez l’adulte, et de la majorité chez l’enfant, nécessitant à ce stade le recours à la dialyse et/ou à la transplantation rénale. A l’heure actuelle, les mécanismes de bon nombre de ces maladies restent inconnus, empêchant le développement de thérapies ciblées.

Les organoïdes rénaux (des versions miniatures d’organes, cultivées en laboratoire à partir de cellules souches de patients) ont été récemment développés comme un outil unique pour étudier les mécanismes de ces maladies, et identifier des approches thérapeutiques innovantes.

Grâce au soutien de la Fondation Saint-Luc, je pourrai me former à la technique novatrice des organoïdes rénaux en intégrant, durant un an, l’équipe de recherche du Pr Corinne Antignac dans les laboratoires de l’Hôpital Necker, à Paris. Celle-ci a développé une expertise internationalement reconnue dans la recherche consacrée aux maladies rénales héréditaires.

Forte de cette expérience, j’implémenterai ensuite l’utilisation des organoïdes rénaux au sein de l’Institut de Recherche Expérimentale et Clinique de l’UCLouvain, en collaboration étroite avec le Service de néphrologie des Cliniques universitaires Saint-Luc, avec pour objectif d’améliorer la compréhension, le diagnostic et la prise en charge de ces maladies rares aux lourdes conséquences.