Nos boursiers 2020

Dr Nassiba Menghoum

Service de Cardiologie

« Vers une meilleure compréhension de l’impact des comorbiditiés sur la survenue de l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée. »

On retrouve de multiples pathologies chroniques parmi nos patients, a fortiori les plus âgés : l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle, l’anémie, l'insuffisance rénale ou les troubles du rythme cardiaque comme la fibrillation auriculaire. Celles-ci ont un impact important sur leur état de santé et, par conséquent, sur leur qualité de vie. Toutes ces comorbidités sont autant de facteurs qui favorisent la survenue d’une forme particulière mais fréquente d’insuffisance cardiaque : l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée. Actuellement, en raison d’une absence de traitement disponible et efficace, son évolution reste péjorative. Il s’agit donc d’un des plus grands défis de la cardiologie moderne.

L’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée n’est pas liée à une maladie du muscle cardiaque lui-même, mais plutôt à un environnement pathologique défavorable.

L’objectif de notre recherche est d’identifier les facteurs circulants qui pourraient être à l’origine de ce dysfonctionnement cardiaque et, par ce biais, mettre en évidence de nouvelles cibles thérapeutiques.